19 novembre 2020 | Par Raphaël Latour

Comment anticiper la perte d'autonomie d'un parent âgé ?

En France, plus d' 1,3 millions de personnes sont déclarés comme dépendantes, soit 8% de la population âgée de 60 ans et plus.

En vue du vieillissement de la population, la dépendance (également appelée perte d'autonomie) pourrait toucher 2 millions de Français en 2040. (source : chiffres clés CNSA 2019). Mais de quoi s'agit-il ?

La perte d'autonomie : définition

La perte de d'autonomie se définie comme étant l'incapacité d'une personne d'assurer seule certains actes banales de la vie courante, comme se lever ou se repérer dans le temps. Elle est principalement la cause d'altération des capacités psychiques ou physiques, lors du vieillissement.

Il est primordial de savoir dépister les prémices de la perte d'autonomie pour protéger la personne et la prendre en charge le mieux possible.

Détecter les premiers signes de perte d'autonomie d'un proche âgé

La perte d'autonomie peut survenir de manière brutale, suite à un accident, ou suite à un problème de santé, mais elle peut également se développer progressivement.

Quelques questions simples peuvent permettre aux familles de déterminer si leur parent âgé est sujet à la perte d' autonomie :

  • La personne a-t-elle des difficultés à réaliser des efforts physiques simples telles que : se lever ou se déplacer ? Présente t-elle des troubles de l'équilibre ? Est-elle amenée à chuter fréquemment ?
  • Votre proche vous fait-il part de problèmes gênants dans son quotidien ?
  • La personne rencontre-t-elle des difficultés pour se faire comprendre ? Pour se repérer dans le temps ou dans les lieux ? A-t-elle des troubles de la mémoire ?
  • Avez-vous perçu des changements dans ses habitudes alimentaires ? A-t-elle perdu l'appétit ? Mange-t-elle à des heures fixes ou à des heures aléatoires ? Fait-elle correctement ses courses ?
  • Avez-vous constaté un laisser-aller concernant son hygiène ? A-t-elle des difficultés pour se laver, s'habiller ou aller aux toilettes ? Son logement est-il bien entretenu ?
  • Avez-vous ressenti une altération de l'humeur de votre proche ? Avez-vous constater des troubles de son humeur ? (entêtement, état dépressif, agressivité...).
  • La personne s'isole-t-elle des autres ? La perte d'autonomie, la diminution de l'audition, les difficultés à se déplacer peuvent provoquer l'isolement de la personne âgée.
  • La personne rencontre-t-elle des difficultés dans la gestion de ses finances et de ses démarches administratives ? Est-ce que le courrier a tendance a s'accumuler ? Est-ce que ses factures sont payées dans les temps ? A-t-elle récemment réalisé des dépenses inhabituelles ? Concernant la gestion des finances nous avons créé jeannie, l'assistant administratif et financier des personnes âgées.

Si vous détectez un ou plusieurs de ces signes, votre proche peut être en train de perdre en autonomie. Vous pourrez de votre côté mettre en place des solutions simples comme fournir une canne ou encore réaménager le logement. Mais avant toute chose, il vous faut prendre rendez-vous chez son médecin traitant.

La perte d'autonomie d'un proche âgé, comment bien l'évaluer ?

La première chose à faire en cas de doute est donc de consulter son médecin traitant qui, dans un premier temps, pourra mettre en place différentes mesures et notamment une évaluation de la perte d'autonomie.

Effectivement, afin de préciser les besoins d'une personne âgée en perte d'autonomie, le médecin dispose de plusieurs outils d'évaluation dont les différents critères permettront de définir le niveau d'autonomie de votre proche.

Il existe notamment le GIR ou Groupes Iso-Ressources, qui est un outil permettant d'évaluer le niveau de dépendance d'une personne. Cet outil est utilisé lors de la demande de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie : l'APA. Le GIR définie 6 niveaux de pertes d'autonomie. Selon le niveau de dépendance, des aides financières peuvent être allouées à la personne âgée.

S'informer sur les mesures à mettre en place lors de la perte d'autonomie d'un proche

Pour permettre à votre proche de mieux vivre sa perte d'autonomie, il vous faudra mettre en place différentes prestations comme des aides à domicile par exemple.

Il existe différentes aides financières comme l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (l'APA) qui permet de financer le maintien à domicile de la personne ou encore une solution de crédit d'impôt sur le revenu (CIR) pour adapter le logement de la personne âgée.

Pour vous renseigner sur les différentes possibilités vous pouvez vous adresser aux organismes offrant des conseils pour toutes les démarches à entreprendre comme les Centres locaux d'information et de coordination (CLIC) ou les centres communaux d'action sociale (CCAS).

Enfin, pour aider votre proche à gérer ses finances et ses démarches administratives, nous avons créé jeannie, l'assistant administratif spécialement conçu pour répondre aux besoins des personnes âgées. N'hésitez pas à vous inscrire c'est gratuit et sécurisé. Pour plus d'informations, c'est ici.

Découvrez jeannie, la solution de paiement pour confier de l'argent.

jeannie
la solution de paiement pour confier de l'argent
JEANNIE, SAS au capital de 10 000€, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris, sous le numéro 898 060 959.
Établissement enregistré auprès de l'ORIAS en tant que Mandataire non exclusif en Opération de Banque et Services de Paiement (MOBSP), sous le numéro 21004801.
JEANNIE agit en tant que MOBSP mandaté par SWAN. SWAN est agréée en tant qu'établissement de monnaie électronique (code CIB 17328) par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (4, Place de Budapest CS 92459, 75436 Paris).