23 novembre 2020 | Par Raphaël Latour

Comment protéger un parent âgé ?

Lors de la perte d'autonomie la gestion administrative comme tenir son compte bancaire, réaliser des paiements ou suivre un budget peut vite devenir un problème pour la personne.

La gestion des finances et des démarches administratives est une source importante de stress, car les personnes âgées se sentent souvent démunies et acculées dans la gestion de leurs papiers.

De plus, les personnes âgées sont des cibles faciles et peuvent se laisser à voir par des démarchages ou par des tiers mal intentionnés. 1 personne âgée sur 4 est victime de malversation ou d'abus de confiance.

Pour se prémunir de ces difficultés, il existe plusieurs façons de protéger un parent, selon son niveau de dépendance. La première chose à faire est de surveiller les signes de difficultés de votre parent.

Réagir aux premiers signes de difficultés dans la gestion des finances

Si vous constatez que votre parent montre des premiers signes de difficultés dans la gestion de ses finances, (comme des retards de paiement, des difficultés pour faire un chèque, ou bien une déclaration d'impôt en retard), il est important de prendre les devants pour lui éviter tout problème financier ou administratif.

Commencez déjà par en discuter avec votre parent. Essayez de comprendre comment il gère ses finances au quotidien. Est-il à jour dans ses démarches ? A-t-il besoin d'aide sur certaines démarches ? Est-il a découvert ?

Si vous sentez votre proche un peu perdu alors à vous de juger si une aide occasionnelle peut suffire. Si vous pensez qu'il est nécessaire que vous preniez le relai plus régulièrement sur ses affaires courantes. Alors vous pouvez voir avec votre parent pour mettre en place une procuration.

La procuration pour aider sur la gestion du quotidien

Avec une procuration bancaire, le bénéficiaire peut réaliser les opérations courantes du quotidien comme signer un chèque, faire un virement, retirer de l'argent ou une carte bancaire.

Pour mettre en place une procuration il faut vous rendre vous et votre parent à la banque.

La procuration peut être générale, si elle concerne toute les opérations pour une durée indéterminée, ou bien limitée, si elle concerne certaines opérations, ou s'il est mise en place sur une durée déterminée. Par exemple, si votre parent hospitalisé pendant 2 mois vous donne une procuration bancaire de 2 mois jusqu'à sa sortie.

Bien entendu, une fois la procuration établie, vous devez agir uniquement dans les intérêts de votre parent. Il peut d'ailleurs y avoir plusieurs mandataires, si vous avez des frères et soeurs.

Il est fortement conseillé de parler de cette démarche de procuration à vos frères et soeurs, car il n'est pas rare de voir des conflits se créer au sein des familles concernant la gestion des comptes bancaires. Il est recommandé de gérer de la manière la plus transparente et de communiquer avec vos frères et soeurs régulièrement.

Afin d'éviter toute mésentente et conflits, nous avons créé jeannie, qui permet de gérer facilement et en toute transparente le compte bancaire de votre parent. Vous pouvez y collecter les justificatifs de paiements et envoyer des rapports hebdomadaire sur la tenue des comptes à vos frères et soeurs.

Néanmoins, si des tensions naissent entre frères et soeurs lorsque l'un d'entre eux gère les comptes d'un parent, il peut être préférable d'envisager une mesure de protection judiciaire.

Les mesures de protection judiciaire

Si des tensions naissent au sein des familles, ou encore s'il existe des suspicions d'abus de confiance d'un tiers, il est préférable de dépasser la simple procuration et de demander la mise en place d'une protection judiciaire, comme le placement sous curatelle ou sous tutelle.

L'habilitation familiale, la curatelle ou la tutelle

En majorité, se sont les membres de la famille qui d'eux même vont saisir la justice pour l'ouverture d'une protection judiciaire. Mais ce ne sont pas les seuls à pouvoir le faire, puisque les organismes sociaux ou encore le médecin peut alerter en cas de signes problématiques.

Les mesures de protection les plus connus sont la curatelle et la tutelle. Moins connue, il existe également l'habilitation familiale.

L'habilitation familiale donne l'autorisation à un membre de la famille d'une personne âgée, lorsqu'elle est reconnue inapte de prendre des décisions administratives à sa place. Cette habilitation peut être limitée à certains actes ou générale. Contrairement à la tutelle ou à la curatelle, la personne n'est pas tenu de rendre des comptes au juge.

En cas de demande, c'est le juge des tutelles qui va décider si une protection est nécessaire. Il va définir quelle protection mettre en place et qui sera le tuteur ou le curateur.

La loi encourage la mise en place de protection au sein du cercle familial. Le juge désigne donc en priorité un membre de la famille en tenant compte du choix de la personne.

Si aucun proche ne peut assurer cette charge, ou si le juge estime qu'il y a des conflits entre les membres de la famille qui peuvent poser problème, alors il pourra désigner un mandataire professionnel.

Etre tuteur ou curateur reste une tâche lourde puisqu'il faut veiller au bien être de votre parent au quotidien. Vous devez également gérer son patrimoine en bon père de famille et dans l'intérêt de votre parent.

Là encore, jeannie peut vous aider à gérer plus facilement les finances de votre parent, via un outil simple de gestion de budget connecté aux comptes bancaires de votre proche.

Il ne faut pas craindre la mise en place d'une protection judiciaire. Néanmoins cette solution doit être envisagée en dernier recours car elle est lourde et vient priver votre parent de certains droits. L'unique but de la mise en place d'une protection judiciaire est de protéger votre parent de lui même ou d'un tiers.

Un contrôle limité pour le tuteur ou le curateur

En tant que tuteur ou curateur vous devez rendre des comptes de vos actions au juge. Chaque année vous devrez déposer un compte rendu retraçant les revenus et les dépenses engagées pour le compte de votre proche. En cas de faute de gestion, votre responsabilité pourra être engagée. Vous êtes également limité sur les montants disponibles pour réaliser vos dépenses. Si vous avez besoin de réaliser des dépenses dépassant un certains montant, il vous faudra l'autorisation du juge en amont.

jeannie vous accompagne et vous simplifie la gestion des finances de votre proche. Vous pouvez notamment très facilement créé un compte rendu annuel. En un instant, jeannie vous génère un relevé avec toutes les dépenses et revenus de l'année classifiée. Vous n'avez plus qu'à le transmettre au juge.

Quelque soit votre situation familial, il est primordial d’ouvrir le dialogue très tôt pour cerner les difficultés de votre proche à gérer ses affaires courantes. Il est toujours plus simple d'anticiper que de réagir après une malversation par exemple. Vous pourrez ainsi mettre en place des mesures d'aides progressivement. Cela pourra débuter par quelques aides occasionnelles lors des déclarations d'impôts par exemple, puis la mise en place d'une procuration pour legalir si nécessaire à une protection judiciaire.

Communiquer avec votre parent, vos frères et soeurs sur ce sujet. Si vous êtes amenés à gérer les affaires de votre parent, faites le de manière transparente et organisée pour éviter les conflits avec vos frères et soeurs. jeannie est là pour vous aider sur ce sujet.

Dans tous les cas, l'unique but de vos actions doit être de protéger votre parent et de l'accompagner dans un climat serein.

Découvrez jeannie, la solution de paiement pour confier de l'argent.

jeannie
la solution de paiement pour confier de l'argent
JEANNIE, SAS au capital de 10 000€, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris, sous le numéro 898 060 959.
Établissement enregistré auprès de l'ORIAS en tant que Mandataire non exclusif en Opération de Banque et Services de Paiement (MOBSP), sous le numéro 21004801.
JEANNIE agit en tant que MOBSP mandaté par SWAN. SWAN est agréée en tant qu'établissement de monnaie électronique (code CIB 17328) par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (4, Place de Budapest CS 92459, 75436 Paris).