05 janvier 2021 | Par Raphaël Latour

Abus de faiblesse, les recommandations pour éviter de tomber dans le piège

Du fait de leur faiblesse et de leur isolement, les personnes âgées sont des cibles faciles pour les escrocs. Les abus de faiblesse sont malheureusement trop réguliers.

L'une des pratiques les plus courante est le démarchage à domicile ou à distance visant à profiter de la faiblesse d'une personne âgée pour lui vendre des prestations inutiles ou à des prix exorbitants.

Une fois le préjudice subit et un abus de faiblesse constaté, les recours sont complexes. La meilleure arme contre ces pratiques frauduleuse est la prévention. Si vous avez des proches âgés dans votre entourage, voici quelques recommandations à leur faire.

1) N'acceptez pas les démarchages à domicile

Cela peut sembler radical, mais il est préférable de recommander à une personne âgée de ne pas accepter de faire entrer chez soi des professionnels réalisant des démarchages au porte à porte ou sollicitant un entretien au domicile.

Il ne s'agit pas de mettre tous les professionnels dans le même panier, mais de nombreuses pratiques de démarchages visent à profiter de la faiblesse d'une personne âgée. Les discours des escrocs sont rodés pour pousser la personne à signer un contrat au plus vite.

Méfiez vous des fausses accréditations. Des sociétés privées se font souvent passer pour des agents de contrôle d'organismes publics. L'objectif est simplement de vous donner confiance. Sachez que si une intervention est prévue par un organisme dans votre logement vous en serez informés en amont par courrier par exemple.

Demandez à vérifier les cartes professionnelles, mais là encore, méfiez vous des faux.

Les démarcheurs peuvent également vous faire croire que vous bénéficiez de divers crédits d'impôts pour faire isoler votre maison par exemple. Là encore, ne prenez pas ces arguments pour argent comptant. Ne signez rien et prenez le temps de vérifier avec un proche la véracité de ces aides.

2) Ne signez aucun contrat sans prendre l'avis d'un proche

Si vous avez accepté une sollicitation, ou si vous avez besoin de rencontrer un nouveau prestataire, l'idéal est de se faire accompagner par un proche qui pourra vous donner un avis et couper court à l'échange en cas de tentative de fraude.

Si jamais la personne âgée reçoit un démarcheur seul, il est primordial de lui demander de ne jamais signer de contrat. Il est normal de prendre le temps de réflexion avant de signer un contrat. Il ne faut pas se laisser avoir par les intimidations ou par les insistances et faire relire le contrat par un proche à tête reposé.

Si un contrat a été signé, sachez que vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours après la date de signature du contrat. Lors de la signature d'un contrat, pensez bien à vérifier que la date de signature correspond bien au jour de la signature. Il est possible qu'une personne mal intentionnée cherche à anti dater le contrat pour éviter le délai de rétractation.

3) Préconiser l'intervention de professionnels recommandés

Lorsqu'un professionnel (un artisan par exemple) doit intervenir chez une personne âgée, il est préférable de faire appel à un professionnel vous ayant été recommandé par un proche ou par un voisin.

Privilégiez le bouche à oreille pour les interventions au domicile d'une personne âgée.

Lorsque cela est possible, il est conseillé de solliciter plusieurs devis de différents artisans pour pouvoir comparer les propositions. Si l'artisan tente de vous vendre une prestation en plus de celle pour laquelle il est intervenu, n'hésitez pas à prendre des avis extérieurs avant d'accepter et de signer un contrat.

Enfin, il est récurrent de trouver dans les boîtes aux lettres des listes de numéro à appeler pour des interventions de dépannage. Le plus fréquemment des serruriers par exemple. Ces prospectus sont souvent réalisés pour laisser penser qu'il s'agit d'un document officiel, mais ne vous y fiez pas. Priorisez ici aussi le bouche à oreille pour éviter toute mauvaise surprise.

Nous vous conseillons de prendre le temps de lister des numéros d'artisans de confiance à votre proche âgé pour qu'au cas où une intervention urgente soit nécessaire, la personne âgée sache déjà à qui s'adresser.

4) Les sollicitations à distance

Les démarchages téléphoniques aux domiciles d'une personne âgée sont monnaie courante. Des escrocs peuvent se faire passer pour des organismes publics en vue de vous faire bénéficier de fausses offres de crédits d'impôts pour des travaux d'aménagement par exemple. Là encore, n'hésitez pas à couper court à ce type de sollicitation et ne donnez jamais d'informations personnels (nom, adresse, type de logement, etc...).

Sachez que vous pouvez vous inscrire sur la liste Bloctel sur le site bloctel.gouv.fr, afin de recevoir moins de sollicitations par téléphone.

Encore une fois, en cas de démarchage téléphonique, ne donnez pas votre accord au téléphone sans en avoir parlé à vos proches. Dans tous les cas, prenez des retours de vos proches et n'hésitez pas à les solliciter pour vous aider à finaliser des démarches.

5) La prévention pour lutter contre les abus de confiance

Si vous êtes entourés de proches âgés, prenez le temps de rappeler ces recommandations pour éviter les abus de faiblesse.

Avec jeannie, vous pouvez être alertés en cas de dépenses inhabituelles réalisées sur le compte de votre proche en perte d'autonomie. Lorsqu'une dépense qui sort de l'ordinaire apparaît sur le compte de la personne, vous recevez, en tant qu'aidant, une notification vous alertant de la dépense. Vous pouvez ainsi vérifier la dépense et même ajouter un justificatif à celle-ci. Le but est d**'apporter plus de transparence et de traçabilité sur les dépenses réalisées pour le compte de votre proche âgé** et d'éviter les malversations ou abus de confiance.

Néanmoins, il est toujours préférable d'agir en prévention pour éviter que votre proche se retrouve en difficulté et ait besoin de lancer des recours juridiques suite à un abus de faiblesse.

Si vous vous rendez compte que votre proche a été victime d'abus de faiblesse, vous pouvez retrouver quelques recommandations ici. Si ces abus se répètent et mettent en danger la personne, peut être qu'il vous faudra également réfléchir à des mesures de protection.

Découvrez jeannie, la solution de paiement pour confier de l'argent.

jeannie
la solution de paiement pour confier de l'argent
JEANNIE, SAS au capital de 10 000€, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris, sous le numéro 898 060 959.
Établissement enregistré auprès de l'ORIAS en tant que Mandataire non exclusif en Opération de Banque et Services de Paiement (MOBSP), sous le numéro 21004801.
JEANNIE agit en tant que MOBSP mandaté par SWAN. SWAN est agréée en tant qu'établissement de monnaie électronique (code CIB 17328) par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (4, Place de Budapest CS 92459, 75436 Paris).