29 décembre 2020 | Par Raphaël Latour

Aidant familial, quelle définition et quel rôle ?

Le terme d'aidant familial ou de proche aidant est encore peu connu en France. En 2020, 48% des français en avait entendu parler. (chiffres clés des aidants 2020 - Fondation April).

Pourtant, on compte plus de 11 millions d'aidants en France, soit un français sur six. En vue du vieillissement de la population la part d'aidants familiaux devraient continuer de progresser dans les prochaines années, ce qui soulève de nombreux enjeux pour notre société, car le rôle d'aidant entraine d'importantes charges de travail.

Mais d'abord, qu'est ce qu'un aidant familial ?

Aidant familial : définition

Un aidant familial est une personne qui intervient fréquemment et de manière régulière à titre non professionnel, pour aider un proche dépendant à accomplir des actes de la vie quotidienne.

La contribution des aidants dans la société est importante puisque leurs actions permettent une économie de plus de 11 milliards d'euros par an.

Le rôle de l'aidant familial au quotidien

Faire les courses, la toilette, préparer à manger, gérer les démarches, et bien d'autres... les tâches d'un aidant peuvent être très variées.

Les conséquences sur la vie des aidants familiaux sont lourdes puisqu'il faut concilier l'aide apportée à son proche ainsi que sa vie de famille et son travail. La fatigue, le stress, la pression sont monnaie courante dans la vie d'un aidant familial.

Plus de 60% des proches aidants ont un emploi. Parler à son employeur de son rôle d'aidant peut permettre de trouver des solutions, comme l'aménagement du temps de travail en cas de problèmes.

Quels sont les droits d'un aidant familial ?

Le statut d'aidants tend à se développer et leurs droits se renforcent. La loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement, votée en décembre 2015 a notamment amenée son lot d'évolution.

Congé du proche aidant :

Il est possible pour un aidant familial de prendre un congé pouvant aller jusqu'à 3 mois et pouvant être fractionné sur différentes périodes. Il est également possible pour le salarié de percevoir l'AJPA durant ce congé.

Droit au répit :

La loi relative à l'adaptation de la société de 2015 prévoit des dispositifs permettant aux aidants de personnes âgées dépendantes de se dégager du temps pour se reposer.

Cette loi vient notamment revaloriser l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA).

Le droit au répit peut être activé sur demande, quand le plafond de l'APA est atteint. Le droit au répit peut alors financer dans la limite de 509,76€ par an, des aides à domicile, l'accueil de jour ou de nuit de la personne aidée ou un hébergement temporaire.

Droit à la formation :

Les aidants peuvent passer des formations certifiantes par des professionnels de santé. Ces formations vont être sur les thèmes des premiers secours, des soins quotidien d'une personne en perte d'autonomie ou encore de l'accompagnement psychologique face à la dépendance.

Rémunération de l'aidant familial et le statut de salarié aidant :

Il est possible pour un aidant familial d'obtenir le statut de salarié à certaines conditions.

La personne dépendante accompagnée doit percevoir l'APA et il ne doit pas exister de lien marital ou de pacs entre l'aidant et l'aidé.

Le cercle de famille proche, à savoir les enfants, les parents et le conjoint ne peuvent pas devenir salarié sauf en cas de grande dépendance nécessitant une aide permanente.

Aidant familial, comment se renseigner sur ses droits

Il existe en France de nombreuses associations et structures publiques qui visent à accompagner les aidants dans leurs démarches et leurs réflexions.

Vous pouvez trouver la liste des structures, classées par départements, sur le site de l'Etat.

Autrement, de nombreuses associations qui visent à défendre et développer le statut d'aidants pourront vous renseigner. Quelques exemples d'associations : La Compagnie des Aidants, l'Association Française des aidants ou encore la Maison des Aidants.

De notre côté chez jeannie, nous apportons notre pierre à l'édifice en permettant aux aidants de gagner du temps dans la gestion des finances de leurs proches dépendants. Notre outil est spécialement conçu pour répondre aux besoins des personnes âgées. Il se connecte aux comptes bancaires de la personne âgée et permet aux aidants de passer moins de temps le nez dans les comptes de leurs proches dépendants.

Le statut d'aidant évolue depuis plusieurs années, espérons que le législateur continuera à renforcer les droits des aidants dans les années à venir.

Découvrez jeannie, la solution de paiement pour confier de l'argent.

jeannie
la solution de paiement pour confier de l'argent
JEANNIE, SAS au capital de 10 000€, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris, sous le numéro 898 060 959.
Établissement enregistré auprès de l'ORIAS en tant que Mandataire non exclusif en Opération de Banque et Services de Paiement (MOBSP), sous le numéro 21004801.
JEANNIE agit en tant que MOBSP mandaté par SWAN. SWAN est agréée en tant qu'établissement de monnaie électronique (code CIB 17328) par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (4, Place de Budapest CS 92459, 75436 Paris).